Astuce déco mariage nº1  : Nom de table mariage et support 

Je l’ai déjà dit dans un post précédent je ne vais pas vous parler uniquement de couture mais je vais vous faire part de nos astuces deco, et parfois même decos économiques, pour notre mariage.

En numero 1 voici comment Phanou a résolu le problème du placement des verres en plastique….! Et comment j’ai pu identifier les tables!

Le mariage avait lieu à 11h30 à la mairie et ensuite nous avions la cérémonie laïque à la maison son Pas trop de temps le Matin pour La deco !

La veille nous avions déjà positionné quelques éléments du couvert et nous nous demandions comment mettre les verres en plastique en place sans qu’ils s’envolent …

Pour rappel nous avions convié nos invités pour un repas champêtre chic du coup Phanou à pensé à utiliser des bocaux pour y insérer les verres. Par la même occasion je me suis dit que ça pouvait nous servir pour nommer les tables et aider les invités à trouver leur place . Nous avions fait d’une pierre deux coup ! Pas mal le duo des frangines

Nous avons pris des bocaux le parfait j’ai inscrit au posca blanc le nom des différentes tables ( chaque nom correspondait à une ville ou nous avions habité ensemble mon chéri et moi ) 

Pour que le nom ressorte nous avons ajouté un morceau de chemin de table fushia . Enfin nous avons glissé les verres dans le bocal et nous les avons soigneusement fermés . Un petit noeud de satin positionné par Phanou et l’affaire était dans le sac 😍.

Non seulement c’était super joli mais aussi pratique puisqu’ainsi nous avons pu préparer des choses à l’avance, pas besoin d’attendre le dernier moment.

Réaliser sa robe de mariée première partie

 

Bon alors avant de commencer à vous montrer directement les étapes de réalisation de la robe je préfère commencer par le début même si ce n’est pas de la couture. 

Vous allez comprendre que ça fait partie du projet!

Avant même de commencer à réfléchir à la robe de nos rêves,  l’idéal voire l’indispensable c’est de faire des essayages dans les magasins de robes de mariées. 

Cette étape m’a permis d’avoir des conseils sur la couleur du tissu qui m’allait le mieux ( ivoire) et d’essayer des modèles que je n’aurais pas imaginer porter. Autre petit détail non négligeable on vous explique comment enfiler la robe, quels  dessous ou chaussures sont les plus appropriés bref tout ce qu’il faut pour le jour J. En ce qui me concerne j’ai également vu cette expérience comme une façon de voir un peu comment les robes étaient montées. (ça m’a confortée dans les pistes de constructions que j’avais imaginées.)

Nous avions décidé de faire un mariage surprise avec peu d’invités car nous allions tout faire dans notre terrain  :  la cérémonie laïque, le vin d’honneur et le repas. 

Nous avons la chance d’avoir un grand terrain ce qui nous a permis de tout mettre en oeuvre comme nous le souhaitions et même de garer la trentaine de voitures !

Dans un prochain post je vous parlerai de ces autres aspects et de mon expérience à ce sujet.

Revenons en à la robe !!!!!

Dans un  premier temps comme le mariage allait se dérouler en extérieur avec pas mal d’arbres j’avais , sur les conseils des vendeuses ,exclu le tulle (même si j’avais craqué littéralement sur un modèle oui LE modèle) et j’étais partie sur une robe en satin duchesse avec un drapé sur l’avant et un autre modèle avec un peu d’organza sur le satin duchesse.

J’ai regardé sur le net si je trouvais des patrons correspondant à ce type de modèles. En fait quand on y regarde de près il n’y a quasiment pas de patrons de robes de mariée et ils sont parfois un peu vieillots. 

Enfin à force de recherches acharnées j’ai trouvé un patron qui ressemblait et qui avait l’air pas mal mais bon à ce stade je ne me sentais pas très enjouée je ne m’y retrouvais pas. Pour ne pas regretter quoi que ce soit je suis allée jusqu’au bout de la démarche j’ai acheté le patron vogue et j’ai fait une robe avec un coton acheté à 0.90 centimes aux tissus du renard de Niort. 

La réponse est vite tombée car à la fin de la matinée la robe était terminée mais je n’aimais pas le résultat même si la coupe est très belle je ne m’y retrouvais pas. 

avant d’obtenir le patron j’avais refait une série d’essayages avec ma soeurette et je craquais encore pour le tulle et je me souvenais avec nostalgie et envie de la robe en tulle et le bustier en couleur que j’avais essayée quelques semaines auparavant. 

Pour ceux qui suivent le blog vous savez que mon chéri m’avais offert une magnifique machine à coudre et que niveau équipement je suis loin d’être à plaindre. C’est donc lui qui m’a dit « mais si tu as craqué sur un modèle fais le toi même.  » 

Il m’a tellement encouragée que le lendemain je me lançais dans l’aventure avec pour seul modèle la photo du magasine avec une vue de trois quart face …!

La difficulté ensuite c’est de savoir exactement de quelle quantité de tissus et autres fournitures nous allons avoir besoin. Pour ça les couturières dans les magasins sont de bon conseil et en plus j’ai toujours tendance à prendre un peu plus au cas ou !

Pour les fournitures (pour une robe en 36/38)on a besoin de  : 

  • satin duchesse ivoire  6 mètres en 150 de large 
  • tulle léger 10 mètres en 280 de large 
  • tulle raide 5 mètres en 150 de large 
  • doublure 3 mètres en 150 de large 
  • de la triplure 1.20 mètre en 100 de large 
  • des petites baleines 0.7 de large (la longueur dépende de votre buste)
  • une fermeture invisible de 40cm minimum de long 
  • 30 ou 40 boutons de satin 
  • 200cm de satin 1cm maxi de large 
  • de la guipure blanche 
  • de la guipure de couleur 
  • des strass blanc et de couleur 
  • du fils à coudre ivoire et de couleur .
  • Du ruban elastiqué pour boutons ( même longueur  que la fermeture invisible ) 
  • Des baleines de 1cm de large sur 6m de long pour La crinoline. 

Attention dans ces mesures je ne compte pas la confection de La crinoline j’ai la chance d’avoir ma meilleure amie qui m’en a donnée une. Apres ce n’est pas très compliqué ( même modus operandi que pour La jupe de la robe on en reparlera dans un prochain post) 

Ensuite il faut de l’imagination pour penser les différentes étapes sans en oublier aucune.

Prochain post pour l’étape 2 la confection du fond de robe ! 

 

 

 

 

My wedding dress diy

Voila beaucoup d’absence ces dernières semaines et pour cause Nous préparions notre mariage surprise alors maintenant je vais pouvoir partager avec vous ce que j’ai réalisé pour l’occasion c’est à dire La deco ( en partie car ma sœurette en a fait bcp aussi !! ) La tenue des petits et ma robe de mariée . Alors rendez vous très vite 

Un jour une réalisation 5

Au suivant !

Voici une réalisation qui est en fait une création .

A l’arrivée de bébé numéro  1 j’ai réalisé et pensé un sac à langer et un tapis à langer assorti.

voici mon tapis à langer !

Je souhaitais un motif sympa et une forme originale je ne voulais pas de tapis rectangulaire. Du coup j’ai choisi de prendre une chouette pour modèle. C’est chouette les chouettes 🦉.

J’ai mélangé les textures pour que bébé puisse s’amuser à gratouiller en grandissant . Du coup on trouve de la polaire doudou, du bulle gum , du coton.

image

D’un point de vue pratique j’ai mis sur sur l’envers un tissus imperméable pour parer à d’éventuels pipis.

Petit plus pour le confort de mon petit homme les deux ailes de Mme La chouette sont amovibles et rembourrées d’un morceau de mousse . Comme ça en toutes circonstances je suis sûre que petit homme sera « beunaise » comme on dit chez moi !!!

image

N ce qui concerne le système de fermeture rien d’extraordinaire, j’ai opté pour un lien qui ferme le tapis une fois roulé.

Petits détails de ce modèle :

les petites oreilles de Mme Chouette qu’il faut veiller à bien retourner pour un fini plus joli 👌

Et pour l’assemblage des différents éléments composant le visage de Mme Chouette j’ai utilisé un point de bourdon qui est solide et précis .

Enfin pour coudre sur le bulle gum j’ai utilisé un pied Téflon pour que le tissus glisse sous le pied et éviter d’éventuels bourrages.

Ce modèle vous intéresse vous pouvez me contacter et je me ferai un plaisir de vous faire parvenir la marche à suivre !

Piñata cake le tuto

Je sais ce n’est pas de la couture mais je partage parce que j’ai trouvé ce gâteau super et les invités aussi .

Vous aviez peut-être vu le gâteau « crapteur » mais c’était la version pour l’école. Il a donc fallu imaginer autre chose pour le jour J.

J’avais vu les piñata cake sur pinterest je me suis donc lancée en partant d’une recette de gâteau au chocolat tupperware. Cette recette est bien adaptée car c’est aussi une bonne base pour une forêt noire.

Je vous montre en images quelques étapes de la réalisation du gâteau vous verrez que c’est à la portée de tout le monde et qu’il n’y a pas besoin de matériel spécifique.

1/ on réalise le gâteau on le démoule, on le laisse refroidir et on découpe 3 ou 4 disques (avec un couteau à pain c’est assez simple et précis.

IMG_4462

2/Ensuite on me de côté le disque du dessus et celui du dessous.

3/On doit évider les disques du milieu donc 1 ou 2 selon votre découpage ! Attention à ne pas faire des trous trop importants pour ne pas casser la génoise. Je me suis aidée d’une boite tupperware ronde pour réaliser le trou.

4/ On laisse tout ça en attente et on s’occupe du mascarpone qu’on mélange avec du sucre pour le rendre plus souple.

5/ on pose le disque du fond sur un plateau et on tartine la partie extérieure de mascarpone pour sceller le premier disque évidé. on fait de même sur le deuxième disque pour le sceller au premier. C’est là que ça devient intéressant, on vide sa poche de bonbons (ici des  M&M’s) dans le trou .

IMG_4466

6/ on tartine le dernier disque sur le dessus pour le fixer au dessus du gâteau.

7/ on cache les trous avec le reste de mascarpone et on décore avec ce qu’on veut !

IMG_4469

Etant donné qu’il m restait de la Mascarpone j’ai « tenté » des petites décos avec la poche à douilles.

8/ Et là ce qu’on attend le plus ça donne quoi un piñata cake quand on le découpe ? Ca donne ça :

IMG_4478

 

Leçon n°1 (la suite) on ne s’en lasse pas !

Une ballade aux puces des couturières de Marennes (17320) et me voilà prête à poursuivre la décoration de mon atelier

IMG_4605

Pour ceux qui ne l’auraient pas vu CF la leçon n°1 on ne jette rien !!!

récup de planches à boutons pour en faire des cadres photos.

IMG_4542

Il ne faut rien jeter !!! Leçon n’1

C’est j’ai toujours beaucoup de choses qui traînent car j’ai toujours espoir de pouvoir en faire quelque chose.

J’avais acheté des plaques de boutons anciens dans des puces des couturières et je n’avais pas pu me résigner à jeter les plaquettes en carton !!😂😂😂😂

et bien voilà comment je les ai réutilisées! Elles sont devenues des « cadres photos » deco dans mon atelier de couture . On dirait que ces jolies plaques n’attendaient que ça !!

Rendez-vous dans un prochain post pour patager avec vous ces idées recup’!

img_4542

Petite pieuvre

Voici un beau projet qui pourrait peut être vous intéresser :

J’en ai réalisé une l’an dernier et c’est long mais simple à réaliser

Et par ici le lien vers le site où toutes les normes sont expliquées ! Attention comme ces pieuvres sont destinées à des prématurés il faut veiller à respecter l’ensemble des critères. 

voici mon pulpito pour Yoni  : 

image

Tricoti tricotin un tuto …?

J’avais déjà fait un prénom en tricotin pour les deux grands garçons alors le tout petit dernier ne pouvait être en reste. Et voilà  c’est chose faite tous les prénoms sont accrochés sur les portes de chambre !

Pour la marche à suivre rien de très compliqué ou de très long surtout si vous avez le tricotin à manivelle de prym !!!!!

Cet outil vous permets de réaliser des longueurs de tricotin à vitesse grand V.

Pour connaitre la longueur de tricotin nécessaire il vous suffit d’imprimer le motif que vous souhaitez réaliser et de passer la laine dans le même sens où vous passerez le tricotin.

Pour des prénoms pensez à des polices cursives et simples.

En ce qui me concerne j’ajoute toujours quelques centimètres à la fin de la cordelette au cas ou…

Ensuite pour rigidifier l’ensemble j’utilise du fil électrique car le diamètre est correct et il reste assez souple.

Je plie la première extrémité sur 0,5 cm et je la maintiens avec un scotch. Ensuite je l’enfile avec précaution dans le tricotin. Lorsque je suis arrivée au bout de la cordelette je coupe le fil je le plie sur 0,5 cm et je le maintiens avec un scotch.

Pensez alors à bien fermer le tricotin et rentrer le fil.

C’est pas encore fini???? Non maintenant on passe à la mise en forme du motif.

On pose la feuille avec le motif sur un support plat et on suit les courbes avec le tricotin. Il faut veiller à bien maintenir l’ensemble à plat. Pour se faire si vous avez des boucles à réaliser veillez à vous en servir pour équilibrer la structure de votre création. J’entends par là que trop de boucles  sur l’avant d’un mot vont avoir tendance à déformer le dit mot, le bomber vers l’avant.

Alors pour moi voilà ce que ça donne en images. Vous noterez la différence entre le premier que j’ai réalisé et les deux suivants. On apprend de ces erreurs!

 

 

 

Bon plan couture !

Coucou

pas beaucoup de temps pour être productive en couture ces temps-ci mais toujours à l’affût de bons plans alors je partage avec vous …

Des patrons, ou tout du moins un ,à télécharger gratuitement sur le site de « colettesewing  »

voilà  ce que ça donne en image  … sympa non ?!!!!!

img_4174