Visite de mon atelier

Voici un petit aperçu de mon atelier et ce qui le compose à savoir des rangements sur mesure réalisés par mon chéri.

petite photo de la partie principale du bureau pour  la découpe le montage et ensuite c’est là que je mets ma machine pour coudre. La surjeuteuse et la recouvreuse sont sur la droite ! de chaque côté du bureau j’ai une lampe d’atelier que je peux orienter comme je le souhaite.

Vous devez vous demander ce qu’est la partie blanche sur la gauche ? et bien je vous la présente plus en détail vous devriez adorer.

image

Et voilou comme il a de l’idée mon chéri il a même pensé à me faire une table lumineuse  :

La photo ne lui rend pas vraiment hommage car en réalité la lumière est très difuse et on voit pas le néon ! C »est un outil très pratique pour décalquer des patrons mais aussi quand on veut recopier des formes pour du plastique fou par exemple bref pour tous les loisirs créatifs.

En plus de ça j’ai une série de meubles pour ranger mon matériel et …..mes nombreux tissus.

Vous remarquerez les poignées je les adore elles sont super pratiques et très esthétiques. de haut en bas on a donc

  • un meuble bas avec une étagère, il se trouve sous la table lumineuse.
  • Un deuxième meuble bas, meuble d’angle qui est sur roulettes. Et oui nous ne voulions pas perdre d’espace donc le moindre centimètre a été optimisé!
  • Et enfin trois meubles hauts sous lesquels est fixée une tige métallique où on peut enfiler des rouleaux de rubans.

Et la petite surprise supplémentaire c’est le petit meuble récupéré dans un sale état dans une benne. Seule la partie en métal a pu être gardée car le reste était trop abîmé. Une fois retapé et la partie en bois repensée et refaite je me retrouve avec un magnifique petit meuble très pratique et assorti au reste de la pièce.

Bon et bien je vous dis à bientôt pour vous présenter mes autres machines.

 

Je suis une noz addict….!

Voilà je l’avoue je suis une noz addict enfin il faut dire que c’est difficile de se retenir quand on voit tout ce qu’on peut y trouver de génial .

Voici un aperçu de mes dernières trouvailles…!

De quoi faire d écolos appliqués. J’utiliserai ces « laines » comme des rubans 🎀 !

 

Leçon n°1 (la suite) on ne s’en lasse pas !

Une ballade aux puces des couturières de Marennes (17320) et me voilà prête à poursuivre la décoration de mon atelier

IMG_4605

Pour ceux qui ne l’auraient pas vu CF la leçon n°1 on ne jette rien !!!

récup de planches à boutons pour en faire des cadres photos.

IMG_4542

Il ne faut rien jeter !!! Leçon n’1

C’est j’ai toujours beaucoup de choses qui traînent car j’ai toujours espoir de pouvoir en faire quelque chose.

J’avais acheté des plaques de boutons anciens dans des puces des couturières et je n’avais pas pu me résigner à jeter les plaquettes en carton !!😂😂😂😂

et bien voilà comment je les ai réutilisées! Elles sont devenues des « cadres photos » deco dans mon atelier de couture . On dirait que ces jolies plaques n’attendaient que ça !!

Rendez-vous dans un prochain post pour patager avec vous ces idées recup’!

img_4542

Tricoti tricotin un tuto …?

J’avais déjà fait un prénom en tricotin pour les deux grands garçons alors le tout petit dernier ne pouvait être en reste. Et voilà  c’est chose faite tous les prénoms sont accrochés sur les portes de chambre !

Pour la marche à suivre rien de très compliqué ou de très long surtout si vous avez le tricotin à manivelle de prym !!!!!

Cet outil vous permets de réaliser des longueurs de tricotin à vitesse grand V.

Pour connaitre la longueur de tricotin nécessaire il vous suffit d’imprimer le motif que vous souhaitez réaliser et de passer la laine dans le même sens où vous passerez le tricotin.

Pour des prénoms pensez à des polices cursives et simples.

En ce qui me concerne j’ajoute toujours quelques centimètres à la fin de la cordelette au cas ou…

Ensuite pour rigidifier l’ensemble j’utilise du fil électrique car le diamètre est correct et il reste assez souple.

Je plie la première extrémité sur 0,5 cm et je la maintiens avec un scotch. Ensuite je l’enfile avec précaution dans le tricotin. Lorsque je suis arrivée au bout de la cordelette je coupe le fil je le plie sur 0,5 cm et je le maintiens avec un scotch.

Pensez alors à bien fermer le tricotin et rentrer le fil.

C’est pas encore fini???? Non maintenant on passe à la mise en forme du motif.

On pose la feuille avec le motif sur un support plat et on suit les courbes avec le tricotin. Il faut veiller à bien maintenir l’ensemble à plat. Pour se faire si vous avez des boucles à réaliser veillez à vous en servir pour équilibrer la structure de votre création. J’entends par là que trop de boucles  sur l’avant d’un mot vont avoir tendance à déformer le dit mot, le bomber vers l’avant.

Alors pour moi voilà ce que ça donne en images. Vous noterez la différence entre le premier que j’ai réalisé et les deux suivants. On apprend de ces erreurs!

 

 

 

La chaise musicale

J’ai tellement aimé l’école que j’y suis restée !

A la maison c’est pareil toutes les chaises ce sont des chaises d’école mais pas question de les laisser dans leur jus …. A coup sûr je file ma paire de collant rien qu’en les regardant.

En plus de ça plus de pied donc le carrelage ne tiendra pas le choc . Il a fallu se remonter les manches et être un peu astucieux mais le jeu en vaut la chandelle la preuve en images.

image

nous avons rénové en même temps chaises classiques d’écoliers et chaises de labo qui elles étaient peintes  et non vernies. De même pour les tubes ils étaient peints en marron…

Première étape nettoyage pour dépoussiérer puis on démonte , à l’aide d’une perceuse on perce les rivets pour les casser. On les remplacera par la suite.

Ensuite un petit mélange de lessive de soude avec de la colle à papier peint . Le mélange reste suffisament épais pour être étalé au pinceau sur l’ensemble des parties à décaper.

On laisse sécher une nuit complète et on enlève le lendemain à l’aide d’un jet d’eau. Attention evitez de faire cette manipulation sur l’herbe pour ne pas la voir se fletrir.

Ensuite il ne reste qu’à laisser sécher, poncer légèremetn à la main puis à peindre ou teinter et enfin vernir.

Lorsque tout est sec on peut à nouveau passer à l’assemblage.

Nous nous avons opté pour le noir et rose sur les chaises d’écolier (pour être raccord avec notre intérieur coté cuisine) et une teinte merisier plus vernis et acier brossé pour les chaises de labo.

Oh une applique !

Un beau soleil de lundi matin ét une petite virée à la brocante d’à côté. Besoin de rien mais on laissé traîner les yeux et là une belle applique nous fait de l’œil.

Petite négociation et elle est à nous mais besoin d’une bonne restauration !

Dommage mon chéri  est tellement rapide que je n’ai même pas eu le temps de la prendre en photo dans son jus alors voila tout de même le résultat final !

 

Viens voir Val j’ai une surprise …

IMG_8739

La voilà ma surprise un super fauteuil à restaurer recupéré inextremis à la decheterie !!! il est adorable mon chéri  !

Quelques temps auparavant j’avais vu des fauteuils à Emmaüs mais je ne m’étais pas décidée à les prendre et j’avais regretté ce choix.

Du coup devant l’abandon de ce fauteuil mon chéri a su quoi faire de suite !

Ce que je vous propose ici ce sont des photos aux différentes étapes du dégarnissage du fauteuil puis de son refaçonnage.

J’ai cherché beaucoup sur le net pour avoir des tutos mais pas simple. Un site « déco ameublement « propose des vidéos très intéréssantes et bien faites par un professionnel. C’est ce qui m’a le plus aidé.

Une fois l’ensemble dégarni j’ai gardé les différents morceaux pour pouvoir définir le métrage de tissus nécessaire.

Je me suis fais un plan à l’échelle 1/10 (1cm sur le papier = 10cm en taille réelle.) à l’aide papier millimétré.

Cette étape prend du temps mais permet de ne pas gaspiller de tissus et aussi de préparer le plan de coupe ( je savais que le tissus que j’allais prendre sera en 140 donc j’ai dessiné mes pièces sur une feuille de 14cm de large. J’ai gagné du temps dans le magasin de tissus et ensuite pour le découpage à la maison.

Il ne faut pas oublier non plus de numéroter ses pièces pour ne pas en oublier .

 

Matériel dont vous aurez besoin  :

tissus

toile de jute

ouseaux (grosses aiguilles de tapissier)

ouatine

crin animal (très cher) ou crin végétal (plus abordable une dizaine d’euros le sac qui suffit pour un dossier de fauteuil)

Voici quelques photos de détails. Celles-ci servent au moment de fixer le tissus ainsi que les autres épaisseurs.

Il y a un ordre à respecter sinon vous ne pourrez pas tendre vos tissus et le rendu ne sera pas uniforme.

 

 

enfin le montage avec les nouveaux matériaux  :

je n’ai pas pensé malheureusement à prendre des photos de toutes les étapes du refaçonnage mais le plus important pour vous c’est la partie du dessus !

bref ici vous ne voyez pas que que sur les ressorts j’ai placé une plaque de mousse d’un centimètre d’épaisseur puis le coton blanc que vous appercevez.

ce coton blanc est cousu, avant dêtre fixé, au tissus qui est en façade.

sous cette infime partie de tissus on place un petit « boudin » de mousse qui aura pour objectif d’empêcher le coussin de glisser vers l’avant.

Ensuite j’ai gardé la mousse car elle était en bon état.j’ai simplemetn ajouté un morceau au niveau du dossier .

Le coussin avait disparu j’ai donc décalque le fond et je suis allée dans un magasin de mousse pour en faire découper un d’une densité de 42 et d’une épaisseur de 12cm.

Pour ce coussin j’ai fait une housse avec un passe poil simple.

Pour le fauteuil j’ai remplacé le galon/ ruban qui cachait la jonction des tissus par un passepoil double fait maison. (j’essayerai de vous faire un tuto plus tard ! )

Attention on ne voit pas non plus le dessous du fauteuil mais j’ai remis comme il se doit la toile de jacoma pour cacher les ressorts.

Voilà un début de présentation de ce projet réalisé l’été dernier !

Ah les crococos les crococos les crocodiles….

Quand on offre à mon petit homme de 3 ans un super coussin je me dis que je vais lui confectionner une housse voire même une série de housses toutes simples…. mais finallement je craque et je repars sur une housse rigolotte

Vous avez peut-être déjà croisé son doudou croco au fil des articles vous aurez donc compris que c’est pour lui un tendre ami !

Le coussin est rectangle. Pour ce qui est de la housse c’est le même principe que n’importe quel housse .

J’ai simplement ajouté des appliqués ainsi que des pattes, des yeux, une crête et une queue rembourrés. Quand on veut ajouter ces parties il suffit de les confectionner à part de les fermer en laissant suffisament de tissus pour les assembler à la housse.  (voir petit schéma ci-dessous).  au départ pour plus de précision on peut coudre sur une seul épaisseur de tissus.

 

On positionne ensuite les deux faces de la housse l’une sur l’autre endroite contre endroit mais on insère les parties rembourrées à l’intérieur.

On coud toutes les épaisseurs ensembles pour obtenir ceci  :

Les yeux et le snarine ssont cousus à la main c’est de la feutrine noire. J’ai omis de préciser que les dents sont en laine bouillie.

Et quand on place le coussin  l’interieur ça donne ça tadammmmm :

Attention le dessin ne vient de mon esprit j’ai pris pour modèle des gros coussins pour enfants que j’avais vu sur internet, les « doomagic pillow »vous trouverez un exemple par ici ,leur forme correspondait parfaitement au coussin que j’avais.