Viens voir Val j’ai une surprise …

IMG_8739

La voilà ma surprise un super fauteuil à restaurer recupéré inextremis à la decheterie !!! il est adorable mon chéri  !

Quelques temps auparavant j’avais vu des fauteuils à Emmaüs mais je ne m’étais pas décidée à les prendre et j’avais regretté ce choix.

Du coup devant l’abandon de ce fauteuil mon chéri a su quoi faire de suite !

Ce que je vous propose ici ce sont des photos aux différentes étapes du dégarnissage du fauteuil puis de son refaçonnage.

J’ai cherché beaucoup sur le net pour avoir des tutos mais pas simple. Un site « déco ameublement « propose des vidéos très intéréssantes et bien faites par un professionnel. C’est ce qui m’a le plus aidé.

Une fois l’ensemble dégarni j’ai gardé les différents morceaux pour pouvoir définir le métrage de tissus nécessaire.

Je me suis fais un plan à l’échelle 1/10 (1cm sur le papier = 10cm en taille réelle.) à l’aide papier millimétré.

Cette étape prend du temps mais permet de ne pas gaspiller de tissus et aussi de préparer le plan de coupe ( je savais que le tissus que j’allais prendre sera en 140 donc j’ai dessiné mes pièces sur une feuille de 14cm de large. J’ai gagné du temps dans le magasin de tissus et ensuite pour le découpage à la maison.

Il ne faut pas oublier non plus de numéroter ses pièces pour ne pas en oublier .

 

Matériel dont vous aurez besoin  :

tissus

toile de jute

ouseaux (grosses aiguilles de tapissier)

ouatine

crin animal (très cher) ou crin végétal (plus abordable une dizaine d’euros le sac qui suffit pour un dossier de fauteuil)

Voici quelques photos de détails. Celles-ci servent au moment de fixer le tissus ainsi que les autres épaisseurs.

Il y a un ordre à respecter sinon vous ne pourrez pas tendre vos tissus et le rendu ne sera pas uniforme.

 

 

enfin le montage avec les nouveaux matériaux  :

je n’ai pas pensé malheureusement à prendre des photos de toutes les étapes du refaçonnage mais le plus important pour vous c’est la partie du dessus !

bref ici vous ne voyez pas que que sur les ressorts j’ai placé une plaque de mousse d’un centimètre d’épaisseur puis le coton blanc que vous appercevez.

ce coton blanc est cousu, avant dêtre fixé, au tissus qui est en façade.

sous cette infime partie de tissus on place un petit « boudin » de mousse qui aura pour objectif d’empêcher le coussin de glisser vers l’avant.

Ensuite j’ai gardé la mousse car elle était en bon état.j’ai simplemetn ajouté un morceau au niveau du dossier .

Le coussin avait disparu j’ai donc décalque le fond et je suis allée dans un magasin de mousse pour en faire découper un d’une densité de 42 et d’une épaisseur de 12cm.

Pour ce coussin j’ai fait une housse avec un passe poil simple.

Pour le fauteuil j’ai remplacé le galon/ ruban qui cachait la jonction des tissus par un passepoil double fait maison. (j’essayerai de vous faire un tuto plus tard ! )

Attention on ne voit pas non plus le dessous du fauteuil mais j’ai remis comme il se doit la toile de jacoma pour cacher les ressorts.

Voilà un début de présentation de ce projet réalisé l’été dernier !

Publicités

Ah les crococos les crococos les crocodiles….

Quand on offre à mon petit homme de 3 ans un super coussin je me dis que je vais lui confectionner une housse voire même une série de housses toutes simples…. mais finallement je craque et je repars sur une housse rigolotte

Vous avez peut-être déjà croisé son doudou croco au fil des articles vous aurez donc compris que c’est pour lui un tendre ami !

Le coussin est rectangle. Pour ce qui est de la housse c’est le même principe que n’importe quel housse .

J’ai simplement ajouté des appliqués ainsi que des pattes, des yeux, une crête et une queue rembourrés. Quand on veut ajouter ces parties il suffit de les confectionner à part de les fermer en laissant suffisament de tissus pour les assembler à la housse.  (voir petit schéma ci-dessous).  au départ pour plus de précision on peut coudre sur une seul épaisseur de tissus.

 

On positionne ensuite les deux faces de la housse l’une sur l’autre endroite contre endroit mais on insère les parties rembourrées à l’intérieur.

On coud toutes les épaisseurs ensembles pour obtenir ceci  :

Les yeux et le snarine ssont cousus à la main c’est de la feutrine noire. J’ai omis de préciser que les dents sont en laine bouillie.

Et quand on place le coussin  l’interieur ça donne ça tadammmmm :

Attention le dessin ne vient de mon esprit j’ai pris pour modèle des gros coussins pour enfants que j’avais vu sur internet, les « doomagic pillow »vous trouverez un exemple par ici ,leur forme correspondait parfaitement au coussin que j’avais.

 

 

 

 

Tuto ou comment poser du passepoil…

Voici en images les différentes étapes pour la pose du passepoil. J’ai utilisé un pied pour perles mais vous pouvez également utiliser un pied pour fermeture éclair ça fonctionne très bien. 

Pour la première étape il suffit de superposer le tissus et le passepoil et de maintenir le même écart tout au long de la couture. Ici on voit l’endroit du tissus blanc. 

Attention il faut positionner le coté cordelette vers la partie la plus grande du tissus et aligner ensemble les deux « lisères » comme on le voit sur les photos.

image

si on repli le tissus on obtient ceci .

Deuxième étape il reste à superposer les deux tissus endroit contre endroit comme il est coutume. Le passepoil se retrouve pris au piège entre les deux tissus. Attention il faut coudre très près du passepoil pour que la couture tombe au même endroit que la précédente. Elles doivent se confondre. (photo ci-dessous).

image

Si on obtient ce résultat alors il n’y aura aucune démarcation lorsqu’on va déplier les tissus. La preuve en image …

image

 

Sueña con los ángeles

Papa avait fait le plus gros ( bientôt le détail du lit promis avec les différentes étapes !) alors il ne restait pour maman ( autrement dit moi ! ) plus qu’à finaliser les coussins.

Vous avez vu ce beau doudou ? C’est Henri le renard de chez Noukies . Son pelage étant raccord avec la peinture on est parti sur des tons orangés. Ça ne rigole pas c’est papa qui a choisi les tissus ! Le petit passe poil n’est autre qu’une chute de tissus que j’avais en stock à la maison depuis belle lurette,comme quoi le hasard fait parfois bien les choses !